Lettre d'information de l'Association

Le chantier de la Maison d’enfants à caractère social (MECS) prend forme. Pelleteuses et engins de chantier ont commencé leur ballet faisant place nette de l’ancien foyer vétuste pour y ériger un bâtiment moderne composé de trois niveaux. La pose de la première pierre est prévue fin juin.

IMG_2320

Pas l’ombre d’un enfant, plus de jeux non plus, mais tout n’est que partie remise. La maison d’enfants vient d’être démolie et durant les travaux, les jeunes ont quitté leur structure d’accueil pour s’installer à Bapaume dans un foyer géré par l’association Accueil et Relais. Calé sur deux années scolaires, le programme couvre la destruction du bâtiment et la construction du nouveau en plus de l’acquisition de deux propriétés mitoyennes, soit 1 600 m² supplémentaires.

« Tous en toque famille », un concours de cuisine façon Top chef ! Voilà le défi de la Maison des enfants et du centre Borel de Raimbeaucourt pour renforcer les liens parents, enfants et personnes à mobilité réduite.

Autour de la jeune Cassandra, le cuisinier de la Maison des enfants qui épaulera les concurrents et Naïma Guerroumi, chef de service éducatif.
 
Autour de la jeune Cassandra, le cuisinier de la Maison des enfants qui épaulera les concurrents et Naïma Guerroumi, chef de service éducatif.
 

Les émissions de cuisine attirent petits et grands. La Maison d’enfants a choisi de surfer sur la vague en proposant un concours de cuisine pour travailler en soutien à la parentalité. «  De telles activités favorisent le bien-être de l’enfant et renforcent le lien avec les parents  », souligne Naïma Guerroumi, chef de service éducatif au sein de la structure.

Allier l’utile et la gourmandise, mixer le tout en créant un concours de cuisine façon Top chef en partenariat avec le centre Hélène-Borel de Raimbeaucourt. «  Des rencontres sont souvent organisées entre nos deux structures. Ce concours sera une belle expérience humaine pour chacun.  »

Belle expérience humaine

Le 29 mars, une date clef pour les chefs en herbe. Parés comme de vrais cuisiniers avec toques et tabliers, ce concours fait s’affronter cinq équipes un peu particulières : un enfant oigninois et une personne à mobilité réduite avec leurs parents et un élève du lycée hôtelier d’Orchies.

La Maison d’enfants à caractère social (MECS) d’Oignies s’apprête à vivre une véritable révolution. Les enfants vont quitter leur structure d’accueil en juillet pour s’installer deux ans à Bapaume, le temps que leur foyer vétuste soit démoli et qu’un bâtiment moderne et adapté soit érigé au même emplacement.

La MECS regroupe deux foyers : l’Envol accueille quatorze adolescentes de 12 à 18 ans et Mini-pouces prend en charge treize enfants de 3 à 12 ans. La reconstruction concerne le foyer Mini-pouces. Elle s’inscrit dans la fusion de l’association ASERMines (Aide et Sauvegarde Éducative de la région des mines) par l’association Accueil et Relais. Les travaux vont proposer des nouveaux services, « au-delà de la reconstruction et l’extension du bâtiment, il s’agit de diversifier l’offre d’accueil enfance-famille dans le département », souligne Didier Payen, directeur des sites d’Oignies et de Bapaume.

Le projet, soutenu par la Maison départementale des solidarités et par la direction Enfance et famille du Département, est réalisé par Sites Architecture d’Arras. Il couvre la destruction du bâtiment actuel et la construction du nouveau en plus de l’acquisition de deux propriétés mitoyennes, soit 1 600 m² supplémentaires.

Bapaume

Nous rejoindre

Oignies

Achiet le Grand